Alliance avec les loups

pour une cohabitation durable entre le loup et l'homme

Newsletter 2019


Newsletter
 
Alliance Avec Les Loups association
 
Rétrospective 2019

L'année 2019 a vu l'entrée politique et violente du président Macron sur la question du loup. Un président qui se présente comme écologiste, mais néanmoins expert du « en même temps », alors que canis lupus lupus est un espèce classée d'intérêt communautaire prioritaire par l'Europe. La politique gouvernementale a eu pour conséquence une forte augmentation des prélèvements du loup, de leurs morts ! À hauteur de 100 loups par an (soit une augmentation de plus de 50% par rapport à la première année du quinquennat / C'est le niveau de prélèvement d'une espèce non protégée et chassée comme le mouflon)... Nous sommes nombreux à prendre très mal cette décision d'abattage des loups. De plus, le ralliement d'un écologiste proche de Nicolas Hulot sur la liste européenne de Macron, Pascal Durand, a augmenté le fossé qui sépare les écologistes au pouvoir et les autres ! Alors posons-nous la vrai question : comment peut-on être un écologiste crédible en prônant la destruction du sommet de la pyramide trophique du vivant ? Faut-il abaisser cette pyramide à l'étage des herbivores ? Domestiques de préférence ? C'est totalement suicidaire, mais cela illustre parfaitement notre nouvelle ère fatale de l’anthropocène : l' Anthropisation, processus par lequel les populations humaines modifient ou transforment l'environnement naturel (La déforestation, l'élevage, la monoculture, l'urbanisation, l'activité minière et industrielle, sont parmi les principaux facteurs d'anthropisation).

 

L'évêque de Gap, Xavier Malle, s'est aussi particulièrement distingué par sa demande auprès du Gouvernement : « ... De mesures pour réguler la population de loups » hors il est interdit de réguler une espèce protégée ! Xavier Malle n'en est pas resté là : « Il attend quoi (sous-entendu le président des français) ?... Un drame humain... Y'en a marre de l'idéologie ! ». Cet évêque ferait mieux de s'occuper des prêtes pédophiles de son diocèse, il y en a certainement plus que des loups. Nous recommandons à Xavier Malle (très perturbé par canis lupus lupus) de relire Saint-François d'Assise... Avec Saint-François d'Assise, l'Europe de la Chrétienté médiévale, est entrée pour la première fois dans l'idée d'une mutualisation des ressources avec la faune sauvage, et cela dans l'antre du « loup de Gubbio ». En allant négocier avec le loup qui dévore la population de Gubbio, Saint-François promettait à la bête qu’elle ne souffrira plus jamais de la faim, car il savait que seule cette raison la pousse à commettre ses méfaits, à la condition : qu’elle renonce à s’attaquer aux créatures de Dieu, hommes ou bêtes. Aussi, pour la première fois le « Saint-Chamane » posait la relation subliminale du loup aux principes mêmes d'égalité et de fraternité, sachant que le loup représente déjà le goût européen pour la liberté !... Liberté, égalité, fraternité.

 

Un Expert, Monsieur Eric Hansen, délégué interrégional de l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) nous a annoncé en avril 2019, la présence de 430 loups sur notre territoire national... C'est le genre d'info qui m'oblige à détester le terme « d'expert ». Je suis heureux de ne pas en être un ! (Expert est un euphémisme pour qualifier un« enfumeur »)... Me concernant, je dirais modestement que « le sujet me connais bien. »... 430 loups en France, n'importe quoi ! Le « 30 » qui s'ajoute au 400 comme une signature « d'expert » est d'un ridicule qui ne trompe pas ! Des loups il y en a plus du double et tant mieux ! Je m'exprimerais peu sur leurs méthodes de comptage, tant il aurait à écrire dessus. L'expression « avec une méthode mathématique » de l'expert Eric Hansen, ne nous apprend rien mais en dit long sur la façon dont cet expert cravaté et ses acolytes nous prennent pour des sots !... Cependant j'ajouterais, que la formation permettant de récolter des indices de présence au sein de leur réseau loup est fort médiocre ! Un bon exemple mon département, en Haute-Loire les membres du réseau loup sortent très peu (individuellement), en groupe deux fois par an (à la neige de préférence), cela fait très peu pour suivre une espèce fantomatique comme le loup et trouver des fèces ou poils, traces, ou encore avoir des visuels intéressants, et même au piège photo ! Personnellement, je sors en moyenne un jour sur deux ou trois, et je trouve cela insuffisant. Aussi, aucun naturaliste ne devrait participer au réseau loup de l'ONCFS, car au bout du compte il sert aussi à l’abattage des loups, puisque "la brigade loup" (unique au monde dans le cadre de la gestion d'une espèce protégée) fait partie intégrante de cet office.

 

Depuis 2019, tous les éleveurs qui jouissent du classement en zone zéro bénéficient du tirs de défense mixte, c'est à dire d'une autorisation pour l’éleveur concerné et trois autres personnes de son choix, de tirer le loup depuis son troupeau (qu’il s’agisse d’autres éleveurs, de chasseurs formés par l'ONCFS, ou de louvetiers)... CE QUI REVIENT À AUTORISER SUR LES ZONES « 0 », LE BRACONNAGE DU LOUP !... PUISQUE CE SONT DES PARCS OVINS SITUÉS DANS DES DÉSERTS DÉMOGRAPHIQUES, DONC SANS TÉMOINS, EXCEPTÉ LEURS VOISINS, POUR LA PLUPART AUSSI DES ÉLEVEURS… Nous en connaissons même qui monteront de la vallée avec des chiens de sang, et loin de rester sur les parcs à attendre le loup, ils en profiteront pour le traquer !... C'est pourquoi nous allons poursuivre notre réflexion en 2020 pour lutter efficacement contre le braconnage de canis lupus lupus en France. Certains d'entre-nous pensent déjà qu'il faut sur le sujet être dans l'action, sachant que le braconnage du loup va se développer et que l’État ne condamne jamais les braconniers à de la prison ferme ou à des amendes importantes, comme cela est le cas aux U.S.A (où l'amende est de 100 000 dollars).

 

Dans l'année 2019, pour les fédérations agricoles et d’éleveurs, le compte n’y était pas !... La FNSEA, les Jeunes agriculteurs (JA), la Fédération nationale ovine (FNO) ou la Fédération nationale bovine (FNB) ont réclamé « la suppression de tout plafond pour les tirs de défense et de prélèvement », et refusent encore que les indemnisations soient conditionnées à la mise en place de mesures de protection... « La protection du loup est effective mais celle de l’élevage n’est pas efficace sur le terrain ! » a fait valoir Claude Font de la FNO... Et les mêmes vont vous dire qu'ils ne sont pas pour l'éradication du loup.

 

Dixit Laurent Garde du CERPAM (Centre d’Études et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée) : "Les loups comprennent qu'ils ne risquent rien !", c'est du grand n'importe quoi, à chaque fois que j'ai croisé, ou qu'un camarade a croisé un loup, il a eu peur de nous, et il a fuit immédiatement (à l'exception des camps militaires en activité, où le loup croise des soldats indifférents à leur présence, comme en Allemagne à Lüneburg / Basse-Saxe), de plus avec tous les tirs autorisés et le braconnage dans les Alpes, les loups ont pris la mesure du danger, sans compter que les infrastructures routières de la montagne les obligent à de grands détours par les crêtes, ou à une prise de risque qu'ils ne connaissaient pas auparavant ! Je n'irais pas plus loin, il y a trop à dire sur le sujet. j'ajouterai cependant ceci : rien n'est simple avec le loup, en parler ne rentrera jamais dans les formats qu'accordent les journalistes à la question. De plus, par notre propre évolution technique, nous obligeons cette espèce à s'adapter à nos modes de vie et à nos activités, donc nous faisons évoluer le loup, nous participons sans le vouloir au développement de son cerveau, Il nous craint toujours beaucoup, mais certainement pas de la même manière qu'au 18ème siècle.

 

En Lozère les « anti-loup » ont toujours une « grande gueule » ! Cependant, quand on sait que la reproduction du loup sur tout le département existe depuis des années, qu'en 2019 un jeune loup a été percuté par un véhicule, que les attaques répétées du loup sur veaux avec grosse consommation, sont autant de signatures de la présence d'une ou plusieurs meutes... Et que l'on rejette les chiens de protection, de peur que ces derniers n'agressent les randonneurs... Que l'on ne consulte aucun naturaliste pour trouver des solutions de protection adaptées, comme des chiens (équipés ou non à la roumaine) capables d'identifier le danger pour le troupeaux, et qui dressés par un professionnel peuvent vite faire la différence entre un loup, un randonneur, un cavalier ou un vététiste... On a pas l’outrecuidance de répéter à l'État, des demandes de louvetiers pour tirer sur cette espèce protégée. En Lozère, les agriculteurs et les éleveurs représentent en terme de répartition des ménages : 6 % (INSEE : CSP des ménages). Vous les 6 % d'éleveurs, en bio ou non, sur les filières « viande » » et « produits laitiers », vous n'êtes pas les propriétaires de la biodiversité, et nous sommes vos clients !

 

2019 Les brèves :

 

Au sujet d'un canidé découvert dans la glace en Russie, dixit le chercheur Love, professeur de génétique évolutive : "J'ai supposé que nous découvririons qu'il s'agissait d'un loup. Mais nous avons récemment obtenu notre première série de résultats sur le génome et nous ne pouvons pas dire s'il s'agit d'un chien ou d'un loup."... Évidemment puisque le génome "au complet" du loup et du chien ne sont pas, "au complet", encore connus !

 

Le braconnages a explosé dans Alpes, aussi bien côté français qu'italien.

 

Dans les Hautes-Alpes : armés et masqués, des éleveurs ont crée un « front de libération contre le loup ». La porte-parole de la FDSEA 05 a apporté son soutient à ces terroristes du monde sauvage.

 

En Haute-Loire, entre Aurec-sur-Loire et Bas-en-Basset... Fèces de deux loups, évoluant en binôme (dont une fèces de 2,9 cm de diamètre, poils et os, du gos)... Pour l'ONCFS, il n'y a toujours pas d'installation du loup en Haute-Loire... Il n'y avait pas non plus de puma, pourtant sa présence en Haute-Loire est aussi avérée (Bruno Loisel a pu le filmer, le doc sortira sur ARTE). J'ai moi-même trouvé l'une de ses traces sur le Mont Mouchet, voilà quelques temps. « No more comment ».

 

Novembre 2019, Audience relais au TGI de Nice (Dossier fraude à l'indemnisation / Alpes-Maritimes) pour diffamation et dénonciation calomnieuse... Suite à la seconde audience relais du 30 Janvier 2020, et à la demande des 6 parties civiles, l'audience sur le fond est prévue pour le 14 septembre 2020 à 13h30 au TGI de Nice, audience à laquelle je serais physiquement présent. Les parties civiles sont l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage / actuel OFB), Eric Ciotti (député LR et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes), Rosario Manti (contrôleurs de "déprédation" à l'ONCFS / retraité), Florian Aimard (contrôleurs de "déprédation" à l'ONCFS) et Daniel Laugier (éleveur ovins des Alpes-Maritimes).

 

Le mot du président,

 

Relisez sur la question animal Descartes, Schopenhauer, Heidegger !...

 

Le philosophe allemand Heidegger considérait que les animaux n'ont pas de monde en dehors de la représentation du monde que nous pensons qu'ils aient. D'après ce philosophe, leur vie serait comme à l'intérieur d'un tube, avec un début et une fin, tube qui ne peut ni rétrécir ni s'élargir. Ainsi pour Heidegger, l'abeille qui butine une fleur est incapable de se représenter la fleur, comme le lézard qui se déplace sur la roche ne peut se représenter la roche ; ils seraient réduits à l'état de chose, au même titre qu'un minerai ou une machine à laver. Alors vous comprendrez pourquoi les spécistes ne respectent pas les animaux, parce qu'ils les considèrent comme des choses, et le respect ou l'inclinaison de l'esprit ne s'accordent qu'à une personne. Désormais, il n'y a plus aucune limite à exploiter les animaux, et la ferme des mille vaches est ni plus ni moins qu'une mine organique, elle est exploitée comme une mine de charbon, et les éleveurs de ces fermes (nombreuse en Allemagne) sont devenus des mineurs.

 

Face à l'humanité, le véritable espoir du loup est dans son désespoir.

 

Si dans la nature, le loup n'a nul besoin d'être défendu, il a besoin de défenseurs, d'hommes et de femmes, comme vous !

 

Manoël Atman.

 

 

creation Griff'Informatique